Franco-Poèmes
Inscrivez-vous!     Connexion

Rechercher

Autres

Qui est en ligne

6 utilisateur(s) en ligne (1 membre(s) connecté(s) sur Poèmes et Phrases)

Membre(s): 0
Invité(s): 6

Plus ...

Licence

Licence Creative Commons
Poèmes :  Calligraphie
 
Cils O fleurs de printemps jaunes.
Enfant P du peintre aux V papillons sonores.
K foetus embaumé de vides râlant du brûlant vrai,
Cachots des nombrils.
Ventre I de la fièvre sans âges aux paumes frisées.
X ma connaissance en gestations dans les continents de l’amorphe.
Y son pas de prothèse scintillant sous les crachats du néon cravaté.
W ma perte dans le voyage de ton sein de boue rose,
Estampes des délires tintants.
A retour à la racine effritée, pollen sans mâts.
Je t’aime H humaine, en mesures dévoilées, transgressions
D’absurdes interdits !
Interdite ma soif dans les temples de leurs censures hygiénistes !
Interdite, ma lucidité aux yeux de marguerite !
F clés bleues des inaudibles fusions avec notre histoire future.
M appels des miroirs qui m’aspirent dans la DIMENSION de ton absence.
O pétale mon oreille qui fond dans la majorité de ce do mineur
Cognant contre les parois tenaces de mon essence de carbone.
V fièvre du phare grelottant sous les chaînes d’étoiles.
T cette fuite tenace de la couleur entêtée,
Suicide du peintre dans son rouge qui ne noircissait pas !
F bardes échevelés aveugles et barbus
Qui tentent vainement mais rageusement de la recréer,
La couleur sonore, aux vertigineuses saisons,
A ces preux qui donnent leurs vies aux roulis du temps,
A ces fous aux mèches absentes broyés
Sous la marche implacable du vent,
A ces feux vénérés dans les temples de l’inachevé !
Inachevée cette toile vile vide et froide,
Sous les rayons implacables du soleil
Et cette symphonie toujours dépassée par le cricri du grillon !
Ha ! Ha ! la rage du pinceau qui s’arrache les moustaches
De n’avoir pas su arracher les étoiles !
Ha ! Ha ! ce peintre saoul qui prépare, à l’aube,
La palette du crépuscule !
AZ, ZA éternel retour à la gomme,
A la virginité immaculée de la feuille
Qui ne sent pas passer, sur sa peau, le poids des lettres,
Le lourd souffle titubant des êtres !

© Mokhtar El Amraoui in « Arpèges sur les ailes de mes ans »

Lire la suite: http://www.franco-poemes.net/modules/ ... toryid=1197#ixzz2adtwijyA
Under Creative Commons License: Attribution Non-Commercial No Derivatives









Je vous attends dans mon blog: Poèmes de Mokhtar El Amraoui et autres voyages.
Honorez-le de vos inscriptions et commentaires.
Bienvenus!

Auteur
MokhtarELAmraoui
Auteur MokhtarELAmraoui
Poèmes du même auteurPlus poèmes
Auteur rssAuteur rss
StatistiquesStatistiques
 
Poème
Date 19/12/2012 22:10:01
Lectures 1320
Favoris 0
Licence Licence Creative Commons
Envoyer cet article à un amiEnvoyer
Format imprimableImprimer
Créer un fichier PDF à partir de cet articleCréer un fichier PDF
Récents
SOLEIL FARCEUR
LA VIEILLE ET LE VIEUX ABANDONNES
Paysage
MÈRE ! MÈRE ! MÈRE !
Ciel froissé
Random
Mon amour
Ma première école
Rébellion
La becquée
Evanescence trouble
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.

Auteur Conversation
MokhtarELAmraoui
Posté le: 22/12/2012 13:42  Mis à jour: 22/12/2012 13:42
Semi pro
Inscrit le: 05/04/2011
De: Bizerte Tunisie
Envois: 81
 Re: Calligraphie
Très cher BARRIER JM

Merci de ton appréciation et surtout de ta grande modestie.
Très bonnes fêtes à vous aussi.

Étiquettes

Connexion

Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe oublié ?

Inscrivez-vous !

Commentaires récents

Re: A mon ami Titi
Francoisetfier
15/03/2018 23:29
Re: FADES PENSÉES
bebertine
07/07/2014 09:47
Re: Le Balayeur
bebertine
05/06/2014 06:23
Re: Derniers Regards
bebertine
05/06/2014 06:19
Re: L'échange
bebertine
05/06/2014 06:10
Re: Ne laissez pas
alexandre
27/05/2014 00:10
Re: Ne laissez pas
bebertine
26/05/2014 07:31
Re: Au mois de mai
FRAOUA
04/05/2014 16:08
Re: Au mois de mai
bebertine
03/05/2014 15:13
Re: Mon pays
bebertine
28/04/2014 06:25

Plus lus récemment