Franco-Poèmes
Inscrivez-vous!     Connexion

Rechercher

Autres

Qui est en ligne

5 utilisateur(s) en ligne (4 membre(s) connecté(s) sur Poèmes et Phrases)

Membre(s): 0
Invité(s): 5

Plus ...

Licence

Licence Creative Commons
Prose poétique :  La vie, cette tragédie
Étiquettes: AMOUR   Solitude   tristesse.souvenir.mélancolie  
 
Il y a ses mots,
qui viennent percuter ma corde sensible,
Qui raisonnent en écho dans mon cœur meurtri
Et me font dire que je ne suis pas seul.

Dans les dédales du désespoir,
Chaque lettre vient mettre de l’ordre,
Chaque vers est un phare pour ne pas sombrer,
Chaque strophe est un tiroir
Pour ranger cette vie en bordel.
Le noir bouffe la page,
me dévore de passion
et bien sur
invoque le vieil homme
Au nez de buffle,
Au visage de mouche
et à la barbe grise.
L'éternel à tissé une toile
que l’on est pas prêt d'oublier
et que l'on tissera à l'infini
tant l’existence nous fourni de matière à remuer
et à coucher sur le papier.

En bons poètes du dimanche,
Nous attendons la vie,
Échoué sur le canapé.
Au diable la beauté,
personne n'a voulu de la notre au bar.
Sous les étoiles qui s'effacent,
nous offrons notre laideur au dimanche qui s'enlise.
Le moteur noyé à l'éther,
Le capot grand ouvert,
Nous tentons de trouver la panne –
Celle qui nous a arrêtés en plein milieu de la route vers l’amour fou.
Tandis que l'on sniffe encore
les vapeurs avinés de la nuit,
Lui s’écorche sur le mirage de cette femme aux yeux verts,
moi je tente de me faire la belle
dans les souvenirs de cette brune à la peau d’Orient.

Car tant que le passé ne redevient pas présent,
Tant qu’elle ne pense pas à moi,
Tant que rien n’invoque le timbre de sa voix,
Et les mélodies de notre amour d'antan -
Tant que tout cela ne me prend pas par surprise
Et ne me fait pas sauter le coeur,
Tant que je n’ai pas à prier
pour oublier son nom dans le creux de ma mémoire,
Je peux entrevoir l’avenir.
Mais elle retient mon amour
prisonnier de son corps figé dans les sanglots.

Et les larmes ne sèchent jamais,
car j’ai toujours le goût du sel sur mes lèvres –
et le soleil se couche souvent trop tôt
car il continu de me brûler la nuit venue.
Dans l'immensité étroite de ma peine,
chaque caresse se transforme en brûlure,
chaque baiser se mue en morsure.

Après le temps de l’amour
Vient le temps de regrets.
Après le temps du bonheur,
Vient le temps des doutes.
Après le temps des rires,
Vient le temps des pleurs.
Après le temps de vivre,
Vient le temps de mourir.

Après l'été vient l'automne,
après le soleil vient la pluie
à trop crier l'amour, je suis aphone
La vie est une tragédie.




Un soupir dans le bruit de l'existence -
Un amas de poussière d'étoile prisonnier du vide -
Un amoureux sans amoureuse -
rien d'autre qu'un homme.
Lecafard.

Auteur
Lecafard
Auteur Lecafard
Poèmes du même auteurPlus poèmes
Auteur rssAuteur rss
StatistiquesStatistiques
 
Poème
Date 21/03/2011 21:03:40
Lectures 1738
Favoris 0
Licence Licence Creative Commons
Envoyer cet article à un amiEnvoyer
Format imprimableImprimer
Créer un fichier PDF à partir de cet articleCréer un fichier PDF
Récents
A la dérive
A l'ombre de Carole
Les morceaux
Étreinte volatile
Ma prochaine défaite
Random
Rien ne sert de courir, surtout dans le vide
Turin
Décès du poète des rues
My one and only house
Nos rêves seront pour demain
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.

Auteur Conversation
MokhtarELAmraoui
Posté le: 17/04/2011 12:22  Mis à jour: 17/04/2011 12:22
Semi pro
Inscrit le: 05/04/2011
De: Bizerte Tunisie
Envois: 81
 Re: La vie, cette tragédie
Très beau poème sur les hauts et les bas de notre vie. Des images percutantes! Avez-vous déjà publié
un recueil?

Auteur Conversation
Lecafard
Posté le: 17/04/2011 20:28  Mis à jour: 17/04/2011 20:28
Régulier
Inscrit le: 08/01/2011
De:
Envois: 62
 Re: La vie, cette tragédie
Merci pour votre commentaire. Je n'ai jamais cherché à publier, mais peut être que cela va arriver ! J'ai des recueils de côté, reste à franchir le pas.
Merci encore,
poétiquement.
www.poemespourcafard.blogspot.fr

Étiquettes

Connexion

Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe oublié ?

Inscrivez-vous !

Commentaires récents

Re: A mon ami Titi
Francoisetfier
15/03/2018 23:29
Re: FADES PENSÉES
bebertine
07/07/2014 09:47
Re: Le Balayeur
bebertine
05/06/2014 06:23
Re: Derniers Regards
bebertine
05/06/2014 06:19
Re: L'échange
bebertine
05/06/2014 06:10
Re: Ne laissez pas
alexandre
27/05/2014 00:10
Re: Ne laissez pas
bebertine
26/05/2014 07:31
Re: Au mois de mai
FRAOUA
04/05/2014 16:08
Re: Au mois de mai
bebertine
03/05/2014 15:13
Re: Mon pays
bebertine
28/04/2014 06:25

Plus lus récemment